Toute fin a un début…

Voilà, c’est arrivé. Ou plutôt, c’est parti ! Il y a quelques jours, j’ai annoncé que je quittais Cellule Verte, l’agence que j’avais co-fondée en 2007. Une agence qui s’est fait une belle place sur le marché prometteur de l’écologie et du commerce équitable malgré, à l’époque, les avis sceptiques de la profession. Aujourd’hui seulement, le monde publicitaire commence à s’interroger sur la communication verte. Un peu, beaucoup, mais pas encore passionnément. C’est sans doute cette attitude et cette négligence qui m’ont poussé à me concentrer à nouveau sur ce rêve qui m’est cher depuis plus de 7 ans : je veux faire évoluer les mentalités, transformer le métier, produire une communication enfin éco-responsable. Et je ne parle pas de mettre quelques jolis papillons sur une carrosserie de 4×4, mais bien de remise en question profonde sur les conséquences de nos actes. Le publicitaire a un rôle crucial à jouer dans l’avenir climatique. Comme il a eu un rôle, malheureusement néfaste, dans la crise qui nous déchire aujourd’hui. Cette planète a besoin de gens sensés, intelligents, positifs, qui préfèrent penser au trou dans la couche d’ozone qu’à celui au milieu de leur panse. Cette planète est celle de mes enfants, et je m’en voudrais tellement de n’avoir rien fait.

Ce n’est donc pas Cellule Verte que je quitte, c’est le management ou la direction créative de l’agence. C’est un rôle fort agréable, certes, mais trop limité, trop étriqué pour moi. Un rôle qui m’empêche de voir plus loin, de me concentrer exclusivement sur ce que je peux apporter à la communication des marques, et pas seulement des marques vertes, c’est à dire le sens des nouvelles valeurs écologiques et humaines, le sens de l’éco-responsabilité. C’est donc aujourd’hui sous le nom d’Alvéolia que je compte apporter un soutien stratégique et une encre créative aux entreprises qui pensent, comme moi, que le nouvel or noir sera vert. Ces missions en électron libre permettront de m’adapter plus aisément aux problématiques du terrain et de composer ou de rejoindre l’équipe d’intervenants la plus en phase avec les prestations requises. Cellule Verte en fera évidemment partie, mais il y a bien d’autres acteurs importants que je voudrais associer. Simplement parce que chaque acte compte, chaque acteur compte, et que les grandes actions sont souvent faites de petits gestes.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>